Expositions temporaires

Accueil » Expositions temporaires

Petits crimes conjugaux

D’Éric-Emmanuel Schmitt

Mot du metteur en lecture

Le Centre d’interprétation de l’Ardoise présentera au début d’août une pièce incontournable, Petits crimes conjugaux. L’auteur, Éric-Emmanuel Schmitt, a créé une comédie policière fort intrigante et très bouleversante.

Gilles est victime d’un mystérieux accident. Amnésique, il revient chez lui auprès de Lisa, sa femme depuis 15 ans. À partir de ce qu’elle lui raconte, il tente de recomposer son existence… Mais si Lisa mentait? La pièce est un suspense étonnant sur le couple à la recherche de sa vérité… Une comédie noire pleine de surprises où l’amour alterne avec la guerre totale… Une pièce étrange et excitante qui nous laisse un goût d’aimer et de renaître… Deux comédiens professionnels, Nicole-Marie Rhéault et Joël Fillion défendront ce merveilleux texte, poings et coeurs battants, sous ma direction.

Les lectures-théâtres de l’ardoisier

Les lectures-théâtres de l’ardoisier

Metteur en lecture : Matieu Gaumond

Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, d’Alfred de Musset

Avec Joanne Simard et Félix Delage-Laurin
Le comte se rend chez la marquise un après-midi d’hiver.

Lisez le commentaire sensible du metteur en scène Matieu Gaumond sur le texte de Musset.

Le samedi 7 juillet à 15 h 30, avec cocktail-dînatoire (sur réservation seulement)
Petits crimes conjugaux, d’Éric-Emmanuel Schmitt

Avec Nicole-Marie Rhéault et Joël Fillion
Piéce policière. Gilles, amnésique, retourne chez sa femme…
Un suspense étonnant sur le couple.

Le samedi 4 août à 19 h 30
Monsieur Lovestar et son voisin de palier, d’Eduardo Manet

Avec Alexis Gaumond et Joël Fillion
Monsieur Lovestar termine un enregistrement lorsque surgit Ramon Federico Salcedo, son voisin de palier.

Le samedi 25 août à 19 h 30
La révolte, d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam

Avec Ariel Charest et Jacques Robitaille
Élisabeth choisit de tourner le dos à son foyer pour se libérer d’une société qui l’étouffe.

Le vendredi 19 octobre à 19 h 30

Toutes les représentations sont à 20 $, sauf le cocktail dînatoire (membres 50 $, non-membres 60 $, reçu d’impôt).

Mot du metteur en lecture Matieu Gaumond sur le texte d’Éric-Emmanuel Schmitt

Le Centre d’interprétation de l’Ardoise présentera au début d’août une pièce incontournable, Petits crimes conjugaux. L’auteur, Eric-Emmanuel Schmitt, a créé une comédie policière fort intrigante et très bouleversante. Gilles est victime d’un mystérieux accident. Amnésique, il revient chez lui auprès de Lisa,sa femme depuis 15 ans. À partir de ce qu’elle lui raconte, il tente de recomposer son existence… Mais si Lisa mentait? La pièce estun suspense étonnant sur le couple à la recherche de sa vérité… Une comédie noire pleine de surprises où l’amour alterne avec la guerre totale… Une pièce étrange et excitante qui nous laisse un goût d’aimer et de renaître… Deux comédiens professionnels, Nicole-Marie Rhéault et Joël Fillion défendront ce merveilleux texte, poings et coeurs battants, sous ma direction.

Incontournables femmes

Incontournables femmes

Cette année, le Centre rend hommage aux «Incontournables Femmes». Plusieurs aspects de la condition féminine seront mis de l’avant par le théâtre, la photographie, une exposition et un conte poétique.

Mosaïque photographique

Le musée met en lumière, sous forme d’une mosaïque exposée tout l’été, des femmes du Pays de l’ardoise qui oeuvrent à différents titres dans leur communauté.

Célimène et le Cardinal, de Jacques Rampal

Célimène et le Cardinal, de Jacques Rampal Avec Joanne Simard et Joël Fillion – Juillet 2017

Lecture-théâtre

La révolte d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam
Écrit en 1870, ce texte vitriolique, violent, grinçant et féministe garde un propos toujours contemporain.

Hommage à Jovette Marchessault

Jovette Marchessault aurait eu 80 ans cette année. Pour célébrer cet anniversaire le CIA présente une douzaine d’oeuvres visuelles qui rappellent qu’avant de prendre la plume pour écrire, elle prit d’abord les pinceaux et les couleurs pour peindre et sculpter sa vision du monde des femmes.

Exposition Jovette Marchessault – Femme fresque

Vernissage le 28 juillet à 18 h et jusqu’au 10 décembre

Conte poétique

«De terre et de plumes» de Claire Jean

S’inspirant des oeuvres exposées, Claire Jean, artiste multidisciplinaire, présentera un conte poétique à la rencontre de la lumière de Jovette Marchessault.
– Le 28 juillet à 19 h 30

– Le 18 août à 19 h – Presbytère de Racine (Maison de la Culture)

– Le 29 septembre à 19 h 30

Prix d’entrée: 20 $

Non loin du Centre, dans l’ancienne mairie de Melbourne aujourd’hui galerie et atelier  du verrier Michel Arsenault, Claire Jean a regroupé des oeuvre de Jovette Marchessault. Dans cet environnement créatif elle compose le conte poétique qu’elle créera le 28 juillet an Centre.  Suivez Claire Jean dans son processus créatif en vous connectant à sa page Facebook

Sujets des articles