Le pays de l’ardoise

Accueil » Le pays de l’ardoise

À Richmond, vous êtes à la rencontre de la seule ville du pays qui vous parle de patrimoine ardoisier et qui vous en met plein la vue!

Le Centre d’interprétation de l’ardoise loge dans une église de 1889 recouverte, tout comme son clocher, d’ardoises : c’est rare! Il vous propose plein d’activités pour découvrir le Pays de l’ardoise et participer à son dynamisme culturel.

L’ardoise est une pierre qui a la particularité de se défaire en minces feuillets. Le Centre d’interprétation de l’ardoise en fait la promotion et se situe au coeur du Pays de l’ardoise, territoire unique d’environ 200 km2. C’est le seul endroit à avoir connu à l’échelle du Québec et du Canada, une fantastique ruée vers l’ardoise qui dura presque trois quarts de siècle depuis les années 1850, jusqu’à la Première Guerre mondiale. On retrouve sur ce territoire un exceptionnel patrimoine ardoisier : les deux plus grandes ardoisières du 19e siècle et leur village qui dorment maintenant dans la forêt; plus de cent bâtiments à toitures d’ardoises : quatre églises, deux hôtels de ville, des manoirs, de grosses et modestes maisons, des granges, des remises…

Le Centre vous offre des circuits de découverte qui prolongent magnifiquement la visite du musée. Durée approximative de 75 minutes.

Les ardoisières du Pays de l’ardoise ont eu un formidable rayonnement et les ardoises d’ici se retrouvent notamment à Montréal, Ottawa et Toronto. Visiter le Centre d’interprétation de l’ardoise, c’est revivre cette époque fascinante.

Sujets des articles